Veuillez rester sur la page
La confirmation de votre commande peut prendre un certain temps.
Merci de votre patience.
Contactez-nous si le temps de réponse dépasse 5 minutes

Barbara Pfenninger

BFU / BPA

Bonjour Barbara,

Nous nous connaissons depuis de nombreuses années. Déjà à l’époque, lorsque tu occupais d’importantes fonctions à Pro Senectute région Berne, tu m’avais impressionnée par tes compétences techniques et sportives.

LK: Où en es-tu maintenant, quels sont tes nouveaux challenges?

BP: Je travaille en tant que collaboratrice scientifique au bpa, bureau de prévention des accidents dans le secteur habitat et loisirs. Je suis en charge de la direction du programme prévention des chutes. Globalement il existe au bpa sept grands projets liés aux accidents.

LK: Comment es-tu arrivé au bpa, le centre de compétence suisse en matière de prévention des accidents ?

BP: Suite à ma période d’activité indépendante en tant que cheffe de formation dans diverses organisations je suis arrivée en 2009 au bpa. Cela signifiait quasiment un regroupement et un développement de toutes mes activités antérieures. Les procédés de travail globaux, les objectifs interdisciplinaires et factuels revêtent pour moi de l’importance. Le réseautage avec des partenaires et des projets comme par exemple le projet VIA pour la promotion de la santé des aînés représente une partie importante de mon travail.

LK: Ton activité au bpa nous intéresse, concrètement de quoi s’agit-il?

BP: Fondamentalement c’est la direction d’un projet national et cela comporte la direction technique et stratégique. D’un côté cela comprend une collaboration étroite avec les secteurs sport et recherche au sein du bpa et, d’un autre côté, des contacts étroits avec des institutions nationales concernées par le sujet « prévention des chutes ». La prévention des chutes est très complexe. Elle comprend aussi bien de adaptations architecturales (modifications des infrastructures et des cahiers des charges) que des aspects d’entraînement, de nutrition etc (changements des comportements). Les mesures de prévention du bpa sont toujours basées sur des évidences c’est-à-dire fondées scientifiquement. Le bpa, bureau de prévention des accidents a un mandat légal, initier et coordonner des activités de prévention.

LK: Le bpa lance régulièrement de nouvelles campagnes, pour quelles raisons en fin de compte?

BP: La priorité est donnée à notre mission principale, la prévention des accidents de groupes de populations données. Les campagnes sont conçues de façons spécifiques en fonction du thème, des partenaires et du financement.

Le but des campagnes est de transmettre à l’aide des partenaires des mesures de prévention scientifiquement prouvées aux public-cibles désignés et au bon endroit. Pour arriver à toucher ces groupes de population spécifiques la collaboration avec des partenaires est importante.

LK: Comment sont financées les campagnes?

BP: C’est très varié, le financement dépend du thème, des partenaires, des éventuels sponsors et d’autres sources de financement.

LK: Le 1er mars la campagne « l’équilibre en marche » www.equilibre-en-marche.ch a été lancée. Que peux-tu nous en dire?

BP: Le but de cette campagne est de transmettre aux personnes âgées, via les canaux des partenaires, les contenus de l’entraînement pour la prévention des chutes. En complément des activités motrices quotidiennes il est important d’entraîner régulièrement la force et l’équilibre. C’est efficace jusqu’à un âge avancé et permet de conserver son autonomie le plus longtemps possible. On trouve la description de tous ces exercices ainsi qu’une chorégraphie et la chanson « on y va » sur "www.sichergehen.ch/exercices/".

Sur ce site nous avons également publié une offre de cours. Les intéressés peuvent trouver dans leurs régions des cours spécifiques. Le nombre le plus important possible d’aînés devraient participer à ces cours conduits par des spécialistes. Il s’est avéré que c’est la démarche la plus efficace. De ces réunions découlent aussi des contacts sociaux, un autre point positif.

LK: Quels sont les acteurs ?

BP: les partenaires principaux sont le bpa et Pro Senectute Suisse. On y trouve également la ligue suisse contre le rhumatisme ainsi que Physioswiss, l’organisation professionnelle des physiothérapeutes et Promotion santé suisse. La large répartition des partenaires est décisive pour le succès. Ils sont à même de transmettre le contenu de la campagne à travers leurs canaux spécifiques.

LK: Quel est le message principal de l’équilibre-en-marche.ch?

BP: Pour conserver le plus longtemps possible votre indépendance entraînez régulièrement votre force et votre équilibre ! Idéalement fréquentez un cours animé par un ou une spécialiste et répétez le tout 2 x à la maison.

LK: Où peut-on trouver des idées, y-a-t-il une vidéo?

BP: Sur "www.equilibre-en-marche.ch" on trouve sous forme de texte, photos et videos des modes d’emplois. Une chorégraphie composée de tous les exercices avec des pas de diverses difficultés est présentée dans la video de la campagne «Demoteam». Les instructeurs de Sport pour adultes et autres spécialistes peuvent trouver sur ce site des informations de haut niveau. La chanson «On y va» est un succès et donne du punch ! Il y a aussi des T-shirts. La danse est de la prévention de chutes et nécessite une prestation motrice et cognitive.

LK: Où trouver les cours et les documents sur l’équilibre en marche?

BP: Les brochures sur la prévention des chutes sont à commander chez le bpa sous la rubrique COMMANDER ainsi que sur www.equilibre-en-marche.ch. Des cours sur le sujet sont proposés par les organisations partenaires et publiés. Certains studios fitness ainsi que sociétés de sport offrent aussi des cours. Si quelqu’un s’intéresse à devenir instructeur: Pro Senectute suisse propose de la formation et de la formation continue pour instructeur en sport des adultes.

LK: Barbara, à quoi ressemblent tes plans pour le futur?

BP: Diverses activités en relation avec la planification 2017/18 sont déjà en route. En parallèle nous révisons du matériel existant et produisons de nouvelles brochures. Par exemple, ensemble avec des partenaires, nous publierons une brochure sur les aides à la marche.

LK: Merci pour ta collaboration chère Barbara et beaucoup de succès dans tes œuvres!